↑ Revenir à Le village historique

Imprimer ce Page

Une tuerie

Le 10 octobre 1908, monsieur le Maire Louis Didier autorise monsieur Louis Millet charcutier à installer une tuerie particulière sur sa propriété, en se conformant aux prescriptions contenues dans la circulaire préfectorale.

Ce local aura une longueur de 3.40 m, une largeur de 3 m, une hauteur de 2.10 m, et une fosse de 4 m³. Son utilisation est réglementée pour l’abattage d’un porc par semaine.

1) La tuerie sera installée dans un endroit clos, elle sera plafonnée.
2) Le sol en sera cimenté ou dallé en pierre dures rejointoyées au ciment avec pentes convenables pour l’écoulement du sang et des eaux de lavage.
3) Les murs de l’intérieur seront recouvert d’une couche de ciment. A partir du sol jusqu’à hauteur des crochets destinés à supporter les viandes.
4) Le sang et les eaux de lavage seront recueillis dans une fosse étanche contiguë à la tuerie, et aura 4 m³ de capacité. Cette fosse devra être fermée au moyen d’une pierre recouvrant l’orifice à effectuer les vidanges.
5) Elle sera munie d’un évent permettant l’échappement des gaz produit par la fermentation.
6) Elle sera vidée au moins une fois par mois.
Une tuerie est le nom donné à un petit abattoir personnel vers les années 1905